Le rétroprojecteur n’est pas un vidéoprojecteur, c’est un appareil qui projette des documents transparents sur un écran, ou tableau blanc, ou un mur clair.  L’image est regardée face à l’appareil, celle-ci est donc inversée avant d’être projetée.

Les rétroprojecteurs ont été inventés dans les années 1970, et une poignée de fabricants possèdent encore quelques modèles au catalogue. Toutefois, en raison de leur encombrement, de leur forte consommation électrique (entre 400 et 600W), et de la chaleur qu’ils dégagent, il est de plus en plus rare d’en croiser dans des salles de classes.

Ce système imposait également l’utilisation de feuilles transparentes, ce qui engendrait une double préparation pour l’enseignant, et qui donnait des résultats médiocres lors de l’utilisation de couleurs et plus particulièrement lors des corrections sur la feuille transparente avec des couleurs qui avaient tendance à baver.

Le visualiseur c’est un rétroprojecteur numérique.

Le visualiseur de document est une petite caméra sur pied qui a pour but de filmer en temps réel une image (jusqu’au format A3) et de la renvoyer en direct sur un tableau blanc via vidéoprojecteur.

L’avantage c’est qu’il est léger et mobile mais surtout il ne coûte pas très cher. De plus, il est possible de projeter l’image sur un tableau interactif ou via un vidéoprojecteur interactif ce qui permet d’annoter le document visualisé, de l’enregistrer, et faire des captures.

Très simple d’utilisation (on recommande les modèles auto alimentés via le port USB qui nécessitent uniquement de les raccorder soit sur le port USB d’un ordinateur raccordé au vidéoprojecteur, soit directement au port USB du vidéoprojecteur), ils permettent de filmer n’importe quel support (feuille de papier, page de livre, ou bien un objet), et de faire des annotations en figeant l’image affichée sur le vidéoprojecteur.

Cela permet de nombreuses utilisations en classe :

On peut connecter directement le visualiseur au vidéoprojecteur, ce qui permet une utilisation rapide, mais on peut aussi passer par un ordinateur qui donne alors accès à des logiciels dédiés comme par exemple le fait de filmer une séquence pendant 72h (éclosion d’une fleur, cheminement de fourmis dans une galerie) et d’en générer une séquence accélérée de quelques minutes.

Attention, il existe quelques modèles de visualiseurs fabriqués en Chine et disponible à un coût très bas (en dessous de 80 €). Ces modèles ne disposent pas d’un autofocus (mise au point automatique) ce qui rend l’utilisation particulièrement pénible puisqu’il faut sans cesse placer le support à la bonne hauteur. On recommande un modèle comme le Aver U50 disponible à moins de 220 € TTC qui dispose d’un autofocus de qualité, d’un niveau de zoom 8x et d’un capteur de 5Mp.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.